En librairie le 26 avril !

Antigone peut-être de Martine Delerm un témoignage fort et poétique sur l’enfance sacrifiée, en proie à une violence qui n’épargne personne, et particulièrement les filles, éternelles prisonnières des barbelés que leur tisse le monde, auxquelles est donnée ici une voix multiple.

Avec une postface de l’autrice et le texte intégral en fin d’ouvrage – Format 23×27 cm – 40 pages – 19 €

L’oiseau qui avait avalé une étoile de Laurie Cohen et Toni DemuroUn conte poétique sur le thème de la différence et de l’amitié.

Format 19×26 cm – 40 pages – 17 €